Formation / Actualité

Actualité | CFAIITII | Les Ecoles de l'UIMM | CQPM | CEPFI

Formation Digitalisée Innovante !
Découvrir l'univers industriel et trois métiers en particulier

Cette pré-qualification, avec une pédagogie innovante (40 % en numérique avec prêt d'une tablette avec accès internet, 60 % en centre de formation, sur plateaux techniques) vous permettra de découvrir l'univers industriel et en particulier trois métiers porteurs d'emploi :


- Conducteur(trice) d'équipements industriels : piloter et maintenir des équipements de production industrielle, assurer les objectifs de production ;




- Opérateur(trice)-régleur(se) sur machine à commande numérique : produire des pièces, sur machines à commande numérique en conformité avec les procédures et la sécurité ;




- Opérateur(trice) en maintenance industrielle : réaliser des opérations de maintenance sur des équipements de production.





A la suite de cette pré-qualification, trois possibilités :
- Contrat de professionnalisation (qualifiant)
- Contrat d'apprentissage (qualifiant)
- Emploi direct
Détails sur la formation :
- Durée : 450h (13 semaines), dont 270h en pratique sur plateaux techniques
- Dates : du 21 décembre 2018 au 5 avril 2019
Informations collectives :
A l'AFPI Sud-Ouest - 35-40 av. Maryse Bastié, 33520 Bruges :
- Lundi 3 décembre de 14 h à 17 h
- Jeudi 13 décembre de 9 h à 12 h
- Lundi 17 décembre de 9 h à 12 h
Pré-requis / Aptitudes :
- Etre inscrit(e) à Pôle Emploi
- Etre motivé(e)
- Avoir des prédispositions pour les métiers de l'industrie : bonne habileté manuelle, bonne vision dans l'espace, bonnes capacités en raisonnement logique
- Etre méthodique et rigoureux(se)
- Etre sensible aux impératifs de sécurité
- Apprécier le travail en équipe
- Savoir lire et écrire en français
- Connaissances de bases en mathématiques

Pour toute information, un seul contact : Frank LECOINTRE, coordinateur pédagogique : contactde@afpiso.com

Publication novembre 2018


Table ronde sur la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage à la Maison de l’Industrie

Le volet Formation/Apprentissage du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a été amendé et adopté il y a quelques jours par la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale.
 
Pour expliquer l’importance de cette réforme majeure et la confronter aux réalités actuelles de la transformation des compétences et des activités, une table ronde était organisée le 7 juin dernier à la Maison de l’Industrie de Bruges. Elle s’est déroulée en présence de :
· Mme Estelle SAUVAT, Haut-Commissaire en charge de la Transformation des Compétences auprès de Mme Muriel Pénicaud, Ministre du Travail
· Mme Catherine FABRE, Députée de la Gironde et Rapporteur du Projet de Loi
· Mme Dominique DAVID, Députée de la 1ère circonscription
· Mr Olivier CHABOT, Secrétaire Régional CFDT Aquitaine, Co-Président COPAREF, Vice-Président CREFOP, membre CESER N.A.
· Mme Gaëlle DEBERGE, Directrice du CFA du Numérique
· Mr Fabrice MOREAU, Responsable Formation en entreprise, Membre GARF
· Mr Xavier ESTURGIE, vice-président-délégué-général de l’UIMM Aquitaine, président du CLEF
· Mr Yannick NAY, Directeur YNOV Bordeaux, UFA du CFA du Numérique


Cliquer pour agrandir

Cette table ronde était précédée d’une visite du Pôle Formation de Bruges, dédié à l’Apprentissage Industriel et à la Formation des salariés et des demandeurs d’emploi dans les fonctions industrielles.


Cliquer pour agrandir

Publication juin 2018


Pose de la première pierre du nouveau Centre de Formation de l'Industrie à Tarnos


Yannick DUFAU, président de l’UIMM Gironde-Landes, pose l’une des premières voliges


Près d’une centaine d’invités se sont retrouvés le 16 octobre dernier, à l’Espace Technologique Jean Bertin à Tarnos, dans les Landes, pour la pose symbolique de la première pierre du nouveau Pôle de Formation DEFI.

L’événement s’est déroulé en présence de Frédéric PERISSAT, Préfet des Landes, Alain ROUSSET, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine et Emmanuel LACROIX, représentant Anne FONTAGNÈRES, Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts. A cette occasion, les acteurs et partenaires de ce futur centre de formation dédié à l’Industrie ont participé à des tables rondes sur le thème des compétences au service de la compétitivité industrielle et de l’emploi ainsi que sur les enjeux du projet DEFI.

Jean-Marc LESPADE, président du Comité du Bassin d’Emploi du Seignanx, Maire de Tarnos

De g. à dr. : Pascal LEGRAIN - DRH Safran Helicopter Engines, Bruno ABANE – Président SEFI et Président GEIQ Industrie, Nicolas GIBAUX – DRH EGGER, Gille LODOLO – Directeur Emploi-Formation UIMM Nationale, René MARQUSINE- Co-Président ARDACT

De g. à dr. : Jean-Marc LESPADE - Président du Comité de Bassin d’Emploi du Seignanx – Maire de Tarnos, Frédéric PERISSAT - Préfet des Landes, Franck SAUDO – Directeur Support et Services Safran Helicopter Engines, Alain ROUSSET, Président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, Emmanuel LACROIX représentant Anne FONTAGNÈRES, Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts

DEFI : un projet collaboratif
Le projet DEFI (Développement de l’Emploi et de la Formation pour l’Industrie) est né d’une collaboration entre l’UIMM Gironde-Landes, le CFAI Aquitaine, l’UIMM Adour-Atlantique, le CFAI Adour, Safran Helicopter Engines et le Comité du Bassin d’Emploi du Seignanx. De nombreux partenaires industriels, partenaires pédagogiques territoriaux ainsi que le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine se sont fortement impliqués dans le développement de ce projet. Soutenu par le Programme d’Investissements d’Avenir dans le cadre de l’action « Partenariat pour la Formation Professionnelle et l’Emploi » (PFPE), DEFI vise à mettre à disposition des différents publics et des entreprises industrielles du territoire, un Pôle Formation doté de moyens pédagogiques et d’équipements technologiques performants et innovants. Le public ciblé est aussi bien les jeunes, les demandeurs d’emploi que les salariés en poste s’inscrivant dans une mobilité professionnelle interne ou externe.
 
Anticiper les besoins en compétences et apporter une réponse de proximité
Le projet DEFI s’inscrit dans une dynamique de coopération territoriale avec les acteurs locaux, notamment le Pôle Territorial de Coopération Sud Aquitaine, le centre PERF, le GEIQ des Industries Technologiques d’Aquitaine et la Résidence Habitat Jeunes Sud Aquitaine.

Son intérêt est de jouer la proximité et d’être présent sur les bassins d’emploi où il y a des besoins. Il contribuera à la pérennisation des emplois et des entreprises déjà installées et à la consolidation du réseau économique et industriel local.

La création de ce nouveau centre de formation de l’Industrie a pour ambition :
· D’anticiper les besoins en compétences des entreprises industrielles
· De renforcer l’attractivité des métiers de l’industrie
· De construire un projet collaboratif en créant des synergies entre le Pôle Formation et l’Ecole Internationale du Support
· De créer une Ecole Internationale du Support et des services dans le secteur de la maintenance moteur aéronautique
· De créer une plateforme de développement de compétences pour répondre aux besoins actuels et futurs du bassin d’emplois

Ouverture du Pôle de Formation en septembre 2018
Implanté au cœur de l’Espace Technologique Jean Bertin à Tarnos, le Pôle de Formation ouvrira ses portes à la rentrée 2018. Il s’étendra sur plus de 3 500 m² et sera composé d’un espace de découverte des métiers industriels et aéronautiques ainsi que de 6 pôles dédiés à la formation : Pilotage de Ligne / Maintenance Industrielle / Montage Moteurs / Chaudronnerie, Soudage / Productique Mécanique / Ajustage, Montage.

A horizon 2021, le Pôle de Formation de Tarnos compte former plus de 9 000 personnes aux métiers industriels et accompagner les apprenants vers l’emploi et la poursuite d’études en visant un taux d’insertion de 75%.

Publication octobre 2017


Contrat de professionnalisation expérimental

Comment ça marche ?

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2017, le contrat de professionnalisation « expérimental » permet l’acquisition de qualifications autres que celles traditionnellement prévues par le Code du travail.
 
Cette expérimentation vise les demandeurs d’emploi, notamment les moins qualifiés et les plus éloignés du marché du travail.
 
Dans la métallurgie, le contrat de professionnalisation « expérimental » a pour objet, au choix :
• l’acquisition d’une certification inscrite à l’Inventaire de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) ;
• l’acquisition d’une partie identifiée de certification professionnelle (bloc de compétences) enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
 
L’ensemble des autres règles encadrant le contrat de professionnalisation « expérimental » sont celles du contrat de professionnalisation « classique ».
L’Opcaim s’assure du respect des différentes conditions inhérentes à l’expérimentation avant enregistrement du contrat et transmission à la DIRECCTE.
 
Enfin, le contrat de professionnalisation « expérimental » est financé dans les conditions de droit commun.

TéléchargerCliquez ici pour en savoir plus


Priorités pour L'APPRENTISSAGE du XXIème siècle
au service de L’INDUSTRIE DU FUTUR

Contribution de l'UIMM Nouvelle-Aquitaine


Face aux enjeux considérables des mutations industrielles, aux menaces de désindustrialisation, et à l’exigence de préparer les compétences à moyen terme de l’Industrie du Futur, l’UIMM Nouvelle-Aquitaine défend un modèle d’Apprentissage spécialisé à vocation industrielle destiné :
→ à répondre à l’évolution rapide des besoins des Entreprises et des Branches de l’Industrie,
→ à offrir aux jeunes les conditions d’une véritable professionnalisation qui garantisse dès aujourd’hui leur emploi de demain.

L’apprentissage a par nature vocation à renouveler les compétences professionnelles à moyen terme. Au cours des cinq prochaines années, l’Industrie va connaître une véritable révolution à travers l’usage de nouvelles technologies radicalement innovantes qui viennent déjà modifier le contenu du travail, des compétences et des métiers, l’organisation des process et des méthodes de fabrication, et même la nature de la relation au travail industriel et à son utilité.

C’est la raison pour laquelle l’Apprentissage revêt aujourd’hui un caractère particulièrement stratégique qui doit faire l’objet d’une approche spécifique, tout particulièrement dans le cadre de la préparation des prochaines conventions quinquennales, tant en termes de prévision d’équipements adaptés qu’en termes d’organisation et d’innovation pédagogiques au plus près des besoins des entreprises et des branches professionnelles de l’Industrie.

L’Apprentissage industriel est un levier pour l’Industrie du Futur. Par son haut potentiel de professionnalisation, il est un vecteur de sécurisation des parcours qui doit s’appuyer sur des CFA spécialisés à l’écoute permanente des besoins industriels.

TéléchargerCliquez ici pour télécharger le document complet


© Héliantis





ACCUEIL
COMMUNICATION INDUSTRIELLE
ACTION INDUSTRIELLE
EMPLOI
FORMATION
MÉTIERS
CONJONCTURE INDUSTRIELLE
AGENDA