Reportage / A2M PROXIMETAL

A2M Proximétal se lance dans l’Usine du Futur
Lionel Matias, dirigeant d’A2M Proximétal,
ne manque pas d’idées pour développer son entreprise et la transformer en véritable Usine du Futur.

Pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ses nombreux projets, la PME a bénéficié du programme PMI en AQT, une action collective cofinancée par l’Union Européenne avec le fonds FEDER, le Fonds pour l’Innovation dans l’Industrie (F2i), le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine et l’OPCAIM pour la partie formation.
 


Château Gloria : réhabilitation d’un chai à barriques
Installée depuis 1992 à Saint Aubin de Blaye en Gironde, A2M Proximétal est devenue une référence dans la conception, la fabrication et le montage d’ouvrages métalliques pour le bâtiment et l’industrie. Elle compte aujourd’hui 42 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Quand Lionel Matias rachète l’entreprise à son fondateur en septembre 2013, il a un objectif en tête : l’Usine du Futur. Il réalise pourtant qu’il n’a pas le recul et les moyens nécessaires pour mener seul ce projet et cherche un appui extérieur. « Nous travaillons à la fois dans la métallurgie et le bâtiment qui sont deux mondes totalement différents dans leur approche et leur gestion quotidienne », explique Lionel Matias. « Comme nos ouvrages se posent à 95% sur des bâtiments neufs, nous sommes dépendants du planning bâtiment et nous ne pouvons donc pas produire de manière industrielle. »


La Galerie Bordelaise : structures métalliques


PMI en AQT : un accélérateur de projets

Adhérent à l’UIMM Gironde-Landes depuis de nombreuses années, c’est lors d’une Assemblée Générale en 2014 que Lionel Matias fait la rencontre de Guillaume Gaston, chargé de mission PMI en AQT. Trois ans plus tard, grâce à l’accompagnement PMI en AQT dont l’entreprise a bénéficié, l’objectif Usine du Futur de son dirigeant s’est transformé en projets concrets : développement commercial, mise en œuvre d’une démarche GPEC,  lean manufacturing, changement d’ERP et mise en place du numérique dans l’atelier …
 « Guillaume m’a aidé à prendre du recul et nos échanges m’ont permis de mieux formaliser mes objectifs », détaille Lionel Matias. « Il m’a également ouvert son carnet d’adresses et mis en relation avec les experts et les financeurs les plus adéquats. Son accompagnement a donné un coup d’accélérateur aux projets d’A2M Proximétal ».






Quelques exemples concrets :

Deux élèves ingénieurs de l’ESTIA ont travaillé pendant trois mois l’été dernier sur un projet de lean manufacturing et de changement d’ERP, encadrés par un professionnel de l’école. L’un s’est focalisé sur l’amélioration continue et a développé la partie 5S dans l’atelier, tandis que l’autre s’est concentré sur le changement d’ERP et sur la manière d’amener le numérique dans l’atelier, où seul le papier était jusqu’à présent utilisé. Ces projets ont pu voir le jour grâce au chèque innovation PMI en AQT de 5 000 € et le travail initié par les étudiants de l’ESTIA est aujourd’hui poursuivi par un ingénieur du CESI. L’amélioration continue est une priorité dans le management au quotidien que veut insuffler le nouveau dirigeant.

Avec l’aide de Guillaume Gaston, Lionel Matias a également monté deux dossiers auprès de la région pour financer du développement commercial. Il a ainsi bénéficié d’un consultant externe pour définir une nouvelle stratégie commerciale, mettre en place un outil de suivi commercial et de suivi des coordonnées pour les anciens et nouveaux clients.

Lionel Matias a participé par ailleurs à la Master Class, un cycle de formation de 6 jours destiné aux dirigeants d’entreprise. « Grâce à cette formation, j’ai développé une plus grande ouverture d’esprit, j’ai découvert des outils pratiques pour gagner du temps au quotidien et surtout j’ai eu l’opportunité de rencontrer d’autres chefs d’entreprise de secteurs différents et d’échanger sur des problématiques communes », précise Lionel Matias. « La Master Class est un véritable atout pour l’action PMI en AQT. »


Une entreprise tournée vers la nouvelle génération et le numérique

Former des jeunes fait partie de l’ADN d’A2M Proximétal. Depuis sa création, 105 apprentis ont fait leurs premières armes dans l’entreprise. « Attirer et motiver les jeunes sur nos métiers est essentiel pour faire perdurer notre entreprise », indique Lionel Matias. « Cela passe par l’amélioration de nos conditions de travail et par la modernisation de nos outils et méthodes. Je n’aurai réussi ma mission dans l’entreprise que le jour où chaque collaborateur du bureau d’études, de l’atelier et sur les chantiers pourront communiquer avec une tablette entre les mains ! »

Le dirigeant d’A2M Proximétal croit beaucoup en l’Usine du Futur. Son entreprise est l’interface entre l’industrie et le bâtiment et la difficulté est de basculer sans cesse entre les deux mondes qui ne sont pas sur la même unité de temps. Selon Lionel Matias, « l’idéal demain serait que chaque opérateur sur un chantier soit équipé d’une tablette pour avoir en temps réel les modifications de plans. Avec le papier, la communication est compliquée et source de nombreuses erreurs. « La maquette numérique du bâtiment (BIM : Building Information Model) est une première étape dans ce sens car elle demande de travailler de manière collaborative sur un modèle unique, là où chaque corps de métier réalisait ses plans indépendamment jusqu’à maintenant. C’est un réel bouleversement pour ce secteur et il faudra quelques années avant que cela soit opérationnel car les entreprises ne sont pas encore formées et cet outil unique pose des problèmes d’interopérabilité entre les logiciels métiers, sujet de la thèse d’un salarié de l’entreprise qui fait un MASTER BIM au CESI. »

La stratégie de Lionel Matias pour conjuguer A2M Proximétal au futur ? Etre plus efficient, plus rentable et se diversifier. Pour cela, le dirigeant compte améliorer les process, mettre les projets numériques en musique et trouver de nouveaux clients. L’avenir s’annonce prometteur pour la PME girondine qui fête ses 25 ans cette année !




Cliquer pour agrandir

L'action collective PMI en AQT - Projets-Mutations-Innovation en Aquitaine - est cofinancée par l’Union européenne avec le fonds FEDER, le Fonds pour l’Innovation dans l’Industrie, le Conseil Régional d’Aquitaine et l'OPCAIM pour la partie formation.


Publication : septembre 2017

© Héliantis





ACCUEIL
COMMUNICATION INDUSTRIELLE
ACTION INDUSTRIELLE
EMPLOI
FORMATION
MÉTIERS
CONJONCTURE INDUSTRIELLE
AGENDA